EN ROUTE LIBRE

capturer l'essence même du plein air

Menu Close

Author: Nicolas (page 1 of 2)

Boucle des Cantons-de-l’Est

rang terre bromont
range terre Standbridge
mont sutton
arbre couleur automne
range terre Standbridge
vignoble domaine ridge
previous arrow
next arrow
Slider

Naviguez sur les anciens chemins de diligence au travers des Appalaches tout en appréciant le décors anglo-saxon de la région ponctué par ses vignobles et ses artisans d’antan.

Récapitulatif

Durée : 2 jours | 1 nuitéeDistance : 154km | Dénivelé : 1410m
Difficulté : intermédiaire
Type de terrain : 50% d’asphalte | 50% gravier
Hébergement : camping à la Sépaq
Équipement : pneus 28mm min.

Du fun en Estrie

Région cyclo-touristique par excellence, les Cantons-de-l’Est regorgent de ressources. Grâce à son réseau de routes historiques, essentiellement d’anciens rangs, les options d’itinéraires à vélo se démontrent très variées. Nombreux chemins de graviers sont ainsi dépourvus de circulation alors qu’à seulement quelques kilomètres, d’importantes artères quadrillent les environs.
L’itinéraire présent offre un très joli décors, accessible à toutes personnes désirant s’initier à la gravel. Attention, la géographie assez montagneuse requiert tout de même une certaine endurance afin de pouvoir ponctuer vos journées de quelques arrêts. Fromagers, monuments, vignobles, en effet le circuit tournent autour d’une panoplie de lieux à visiter. A vous de composer votre menu!


Jour 1 : avec un départ de bon matin depuis Montréal, nous conseillons de débuter le circuit vers 9h à Dunham pour franchir de manière agréable les 85km dotés du plus important dénivelé. Une pause lunch à Sutton s’inscrit dans un bon timing avant de se diriger en fin de journée vers Magog, point de ravitaillement avant de s’engager dans le parc National du Mont-Orford.

Lac Memphremagog – @Ian Glover

Jour 2 : moins éprouvante, cette deuxième partie composée de 70km permet de multiplier les arrêts. Une baignade au lac Brome en début d’après-midi, un détour au vignoble du domaine Bresee ou une bière de fin de parcours à la micro-brasserie Dunham selon les désirs.

  • de nombreux lieux à visiter ne sont pas inclus dans la boucle originale. Plusieurs points d'intérêts sont cependant indiqués si le temps vous le permet;
  • prévoir un maillot de bain si un arrêt à la plage du lac Brome viendrait à se glisser dans l'horaire!
  • n'oubliez pas de protéger votre caboche! Les rangs de campagne peuvent s'avérer assez traîtres en plein été;
  • il parait tout à fait réaliste de rallier Montréal jusqu'aux Cantons-de-l'Est grâce à la route verte n°1. La distance s'avère tout de même importante avec une centaine de kilomètres à parcourir entre la mégalopole et Dunham par exemple. Une boucle plus intéressante composée d'un retour par la piste cyclable de Bromont puis Granby permettrait de naviguer l'ensemble à vélo sous 4 jours.
  • nul besoin de se charger de grosses prévisions. Vous croiserez plusieurs épiceries et des dépanneurs tout au long du trajet.
  • stationnement gratuit au relais d'informations de Dunham

Skier le Mont-Tremblant à vélo

Aventure programmée pour Avril 2019

Durée : 24 heures | 1 nuitéeDistance : 95km | Dénivelé : 1725m
Difficulté : avancée (conditions hivernales)
Type de terrain : 80% d’asphalte | 20% gravier
Hébergement : en camping
Équipement : pneus à neige
  • Défi : dévaler les pistes du Mont-Tremblant au printemps, propulsé par l’unique force de nos jambes.

  • Objectifs : sauter dans le train de Montréal jusqu’à Saint-Jérôme suivi d’un 90km de vélo, l’ascension du Mont-Tremblant pour finalement entamer une descente de quelques minutes!

  • Contraintes : la piste cyclable du Petit Train du Nord n’étant pas encore praticable au mois d’avril, il faut impérativement longer des routes secondaires avec quelques segments sur la 116 (sigh’).

  • Plan de match : décollage de Montréal vendredi en fin de journée jusqu’au terminus de la gare de Saint-Jérôme 19h. Souper et camping deux heures plus tard passé Saint-Adèle (35km). Réveil de bon matin le samedi avec une mise en jambe de 55km. Arrivée prévue vers 12h au Mont-Tremblant ponctuée d’une pause lunch. 13h, ascension de la montagne par le sentier Vertigo sur 3,5km. Bière au sommet et descente en ski vers 16h.

Aperçu du trajet

Cycle Route 4660378 – via Bikemap.net

Plan de match

19h : Arrivée gare de Saint-Jérôme + 35km

Vendredi 17h : départ de Montréal en train

21h : camping passé Saint-Adèle

Samedi de bonne heure : réveil + 55km

12h : pause lunch Aux pieds de la station

13h : ascension du mont-Tremblant

16h : bière au sommet et descente!



Les Pays d’En Haut

Chalet Saint-Sauveur
chalet saint sauveur
Val David
lac-foret-laurentides
previous arrow
next arrow
Slider

Partez à la découverte des Pays-d’En-Haut, région située dans les basses Laurentides. Au menu: une série de sentiers alternant entre flanc de montagne, bord de lacs, pistes boisées, plages de sable fin et bien d’autres surprises!

Récapitulatif

Durée : 2 jours | 1 nuitée Distance : 161km | Dénivelé : 1170m
Difficulté : avancée (principalement dû au terrain) Type de terrain : 20% d’asphalte | 10% rocailleux | 70% gravier
Hébergement : en camping Équipement : pneus 40mm min.

Gravelaurentides

Partir en quête des sentiers les plus reculées, seulement  accessibles en vélo et à portée de Montréal, c’est l’aventure promise ici.

Jour 1 : effectivement, la balade débute par un montée en train jusqu’à Saint-Jérôme suivi d’un 20km sur le P’tit Train du Nord, surnommé l’autoroute des Laurentides. Rien de bien intéressant le long de cet ancien chemin de fer, mais celui-ci divise superbement la partie Ouest et Est du territoire, offrant un accès rapide à de nombreux attraits (Parc du Mont-Tremblant, forêt de Ouareau, tout en longeant d’importantes villes).

La partie intéressante débute réellement à Morin Heights, marquant le début du corridor aérobique, sorte de petite sœur du P’tit Train assez méconnue. 60km de piste sur gravier et quelques segments de terre.  La quantité de visiteurs avoisine la poignée de mains tandis que le décors évolue entre tunnel de conifères, nombreux points d’eau et pâturages. Camping sauvage tout à fait réalisable!

Bref, quelques 70km plus au nord, un passage par Huberdeau s’impose avec ravitaillement et pré-souper (ou post-dîner dépendamment de l’heure) au casse-croûte du village. La fin de journée est marquée par une belle portion d’asphalte jusqu’au camping l’Escapade.

Jour 2 : la section « aventure » de cette sortie va vous en boucher un coin. L’accès au sentier s’effectue dès la sortie du camping. Poursuivez de manière assurée sur le chemin se transformant petit à petit en un vrai chaos pour enfin débarquer de votre engin. Le fun commence!

  • favorisez un transport léger pour profiter au maximum des sections accidentées;
  • prévoyez un maillot de bain pour jouir d'un accès aux plages de la rivière rouge;
  • l’anti-moustique n'est pas optionnel!
  • la section "aventure" entre le kilomètre 82 et 89 requiert absolument un vélo adapté (pneus minimum de 40mm);
  • l'itinéraire du deuxième matin s'avère assez costaud avec une marche forcée pendant plus de 30min avant de tomber sur un magnifique chemin forestier. Ce passage garantie une solitude et un environnement des plus ludiques!
  • vous pourrez acheter tout le nécessaire pour votre souper à l'épicerie d'Huberdeau, située à une dizaine de kilomètres avant le camping;
  • agrémentez votre souper au camping par une belle prise!Deux étangs plein de truites ainsi que tout l'équipement nécessaire à la pêche sont disponibles (plus d'infos dans la section hébergement);
  • lors de notre passage, le BBQ nous avait été mis à disposition;
  • pas besoin d'auto pour accéder aux Laurentides! Consultez l'horaire du train sur le site de la RTM pour éviter toute surprise. A noter que celui-ci desserre seulement Laval la fin de semaine. Comptez alors une douzaine de kilomètres supplémentaires pour le retour à la maison.
  • Camping l'Escapade +1 (819) 210-1099 | 48 Chemin de la Montagne, Barkmere
  • piscine d'eau salée (bien glacée) à disposition
  • tarif pour l'emplacement de tente avec commodités et bois : 35$
  • permis de pêche : 10$
  • poisson : 5$


Cycle Route 4478348 – via Bikemap.net

L’aventure débute dans les Cantons-de-l’Est

Le défi nous paraissait de taille : 14 participants, un parcours avec une multitude de visites sur deux jours, une météo risquée en ce début octobre et surtout, notre première organisation d’un séjour cyclo-touristique. Retour sur un succès total.

Read more

19-23 Octobre : attention à la marche

Couché dans le gazon avec un couple de français rencontré hier au guidon de leur tandem, la fraîcheur de cette soirée suffisait à oublier les difficultés de la journée. Autant dire que cette marche montagnarde, sous le cagnard et accompagnée d’une nuée permanente de moustiques redéfinit rapidement votre sens de la suffisance. Ici la canicule vous frappe à chaque changement de col, le moindre ruisseau impose un arrêt et le croisement d’un semblable force au salut.

Read more

17 octobre : une pointe de sobriété

Parcouru à vélo : Chalhuanca – Abancay | 122Km ~ 9h30

Rencontre avec un cycliste Brésilien au détour d’un virage. La différence d’équipement est frappante. Son vélo s’avère bien plus archaïque, dépourvu de tout outil spécialisé et d’un simple sac à dos déposé dans un panier en plastique. Son accoutrement n’en est pas moins modeste. Muni d’un chapeau en cuir brun, sandales aux pieds et tee-shirt en coton sur le dos, la facilité apparente avec laquelle le bonhomme sillonne la vallée m’impressionne.

Read more

15 & 16 octobre : face à la montagne

Parcouru à vélo : Puquio – Lagunas | 57Km ~5h30

Trouvez-moi un seul kilomètre sur lequel on ne croise pas d’ordures. De manière collective et en parfaite inconscience, les péruviens jettent à tout va bouteilles, sacs plastiques, papiers et emballages le long des routes. Il n’est ainsi pas rare de croiser un monceau de déchets au coin d’une bute, laissant percevoir les intestins du village voisin. En l’espace d’une fraction de seconde, ces rares bouts de terres immaculés se voient profanés aussi longtemps qu’ils ont été protégé de l’homme.

Read more

14 octobre : pieds sur terre

Première journée de repos depuis le départ à vélo. Cette pause va servir de préparatif pour le trajet à venir; j’ai retenu la leçon d’hier. Voici donc les objectifs :

Read more